Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Jedburgh Team George
  • Jedburgh Team George
  • : Venant d'Angleterre, le capitaine américain Paul Cyr(alias Paul Louis Cartier), de l'OSS (Office of Strategic Service), est parachuté à Saint- Marcel (Morbihan) dans la nuit du 6 au 8 juin. Il est a la tete du JEDBURGH TEAM GEORGE, l'équipe interalliée de liaison, comprenant aussi le capitaine Philipe Ragueneau, alias Erard, et leur radio le sous-lieutenant Christian Lejeune. Team George est le nom de code de l'équipe. Leur mission est d'équiper, d'entrainer, et d'organiser la résistance en Bre
  • Contact

Liens

29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 20:02
L'honneur est sauf



       Quand le regard se repose en arrière, à plus d'un demi-siecle de distance, on se dit parfois : "C'est risques que l'on a courus et fait courir à d'autres, étaient-ils vraiment nécessaires ? En quoi ces morts ceux de St-Marcel, ceux de Saffré et d'ailleurs ont-ils avancé l'heure de la délivrance ?..."

       Oui, on se dit cela et, très vite, une grande voix répond: "Et l'honneur, ca n'est rien ? ... Pouviez-vouslaisser à d'autres seulement la charge et le mérite de libérer vos villes et vos villages ? Alliez-vous vous contenter de regarder de loin, et sans rougir, des soldats venus d'ailleurs tomber dans vos champs de blé et au revers de vos talus ?" Alors, mes camarades nous avons retroussé nos manches et nous sommes entrés dans la bataille. Nousn'étions pas nombreux, souvenez-vous, mais il fallait bien que quelques vaillants raassent les morceaux du glaive ! Et nous nous sommes retrouvés, sur cette terre de france mutilée, nous, venus d'Angleterre au bout de nos parachutes : les commandants Jules Willk et Maurice Barthélémy, délégués militaires régionnaux ; les capitaines Paul Cyr et Erard et le sous lieutenant Christian Lejeune, radio, du Jedburgh Team George ; et vous qui nous attendiez dans les maquis, sur les bord de Loire, et jusqu'à cette petite chapelle Saint-Michel-du-Bois à la roche Blanche, vers où le lieutenant Jean-Pierre Dautel d'Ancenis nous avait guidés...

     Allons, soyons justes, nous avons aussi connu de bon moments: ... Lorsqu'il fallait, en catastrophe décrocher d'un peuplier du poste émetteur de Christian Lejeune et s'éloigner, en courant de la voiture, tout contents d'avoir berné les chleuhs ; lorsque le soir tombé avec la paix des armes, on rotissait dans l'herbe le lapin tiré par Paul Cyr en se passant, de main en main, la bouteille de muscadet ; lorsque Paulette (Joubert), notre agent de liaison, sans peur et sans reproche, nous réveilllait au petit matin avec le ravitaillement au pavilllon, à Varades ; lorsque ...longue en serait la litanie ! Ces bienheureuses rémissions faisaient, un moment, oublier les coups durs ; le copain abattu par une patrouille, le fermier décapité pour nous avoir, une nuit abrités ; la bombe aveugle sur les cris d'enfants ...

       Mais c'est ça, la guerre. On le savait et on l'acceptait. La récompense, c'est que nous pouvons nous regarder les uns des autres, avec de la fierté dans les yeux.

       Et si à celui-ci il manque une jambe, à celui-là un bras, tous ont la conscience de l'avoir sauvé quand même, cet honneur un moment perdu.

                                                                                                                                                                                                                          Philippe  Ragueneau
                                                                                           alias capitaine Erard
                                                                                    Compagnon de la libération

Partager cet article

Repost 0
Published by Morgan - dans Présentation
commenter cet article

commentaires